AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Partagez | 
 

 Le Silure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
2koko
Président Taïmen
Président Taïmen


Masculin Nombre de messages: 10870
Age: 21
Localisation: France,drôme
Date d'inscription: 01/02/2009

MessageSujet: Re: Le Silure   Sam 12 Mai 2012 - 23:08

Et oui s'est désolant de voir des comportement comme sa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
nonoata
Pastis 51
Pastis 51


Masculin Nombre de messages: 14754
Age: 35
Localisation: Gigean(34)
Date d'inscription: 18/07/2008


Bateau/Barque: Oui
Specialité de peche: carnassier manie et LS, Truite au toc&UL (mais de moins en moins)

MessageSujet: Re: Le Silure   Dim 13 Mai 2012 - 0:28

Tu as bien fait de leur dire

le lac de villefort pour le connaitre est une merveille pour les salmonidés, il a detenu, il me semble pendant longtemps le record de la truite AEC en France....
Enormement d'affluents à truites se jettent dans le lac, je n'ose meme pas imaginer l'effet que pourrait avoir l'introduction de silure sur un tel lac

_________________
CATCH AND DRINK lol!

http://atap.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atap.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Silure   Dim 13 Mai 2012 - 12:15

Oui, ceci est navrant, je suis d'accord. Pour en revenir au sujet, je pense que c'est un tabou que beaucoup préfère éviter et se cache encore une fois sur des arguments très théoriques et peu de véritables analyses. Quand j'entends dire "il ya de plus en plus de fritures, moins de chats...Encore faut il voir quelles sont les espèces qui profitent et celles qui trinquent. Dans le cas d'espèces résistantes à la pollution notamment organiques aux forts taux de fécondité , je ne suis pas sûr que ce soit un si bon indicateur. La pêche au silure est devenue un sacré business et il ne faut pas véhiculer une image de poisson invasif ou perturbateur des milieux aquatiques.

Pour vous donner une d'idée d'exemple qui de prime abord peut être intéressant mais qui au final est une véritéble supercherie vakidée par des pseudo connaisseurs pas trop objectifs (vente de récifs artificiels à la clefs). J''ai fulminé lorsque j'ai vu les reportages(en fait tout simplement un publi reportage sur côté pêche d'il ya quelques mois mais pas du tout présenté comme tel, Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes ) d'une entreprise piscicole marines en méditerranée (qui élèvent des bars en cages) qui développent des pseudo récifs artificiels à proximité de leurs cages et proposent une implantation de filières à mollusques filtreurs et d'algues pour éliminer les polluants azotés des cages issus des déchets de poissons.
PFFFF, Tout cela est bien théorique et n'est pas du tout mesurable.
En effet, pour éviter l'auto intoxication des poissons, le choix d'implantation des cages nécessite qu'un courant assez fort renvoie les déchets au loin . Alors mettre en évidence que les algues vont bénéficier des engrais azotés issus des élevages est impossible à vérifier , la courantologie va disséminer les effluents beaucoup plus au large. C'est le fameux green washing, de la poudre de perlimpimpim.
De plus la recolonisation de la vie près des cages via les pseudo récifs artificiels mis en place par l'entreprise elle m^me (qu'elle commercialise aussi) n'est pas aussi évidente. Premièrement, à bien y regarder, ce sont essentiellement des espèces résistantes au fortes pollutions organiques (mulets, saupes, congres et les liches qui vienne t manger les mulets ) qui se développement. Donc ce n'est pas du tout un indicateur de bon état du milieu.
Où sont les espèces sensibles à la pollution?
Il n'y en a pas, donc encore une fois, il faut bien regarder et ne pas se laisser berner par la présence d'animaux, il faut aller plus loin. Deuxièmement, je crois en plus qu'on assiste plus à un phénomène de concentration d'individus qui vivaient dans les alentours et qui maintenant sont aux portes du garde manger. Il n'y a aucunement augmentation de la biomasse marine comme le dit l'entreprise pour se dédouaner de polluer. Les espèce se sont juste déplacer et rapprocher du site de production maintenant qu'on leur offre le toit en plus du couvert.
Bref, un peu de lucidité messieurs et conserver votre sens critique. Ne confondons pas halieutisme et écologie
Revenir en haut Aller en bas
le gaulois pêcheur
Fishgrip man
Fishgrip man


Masculin Nombre de messages: 7817
Age: 42
Localisation: LA SAVOIE !
Date d'inscription: 03/08/2009


Bateau/Barque: Non
Specialité de peche: carnassiers : leurre, truite : toc

MessageSujet: Re: Le Silure   Lun 14 Mai 2012 - 21:17

il est clair que je ne voit pas l'interêt de mettre du silure dans des endroits comme tu le décrit

si les types veulent prendre du silure, il ya des tas d'endroits ou ils pourronts repondre a leur souhaits Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FIESTA26
Caporal vairon
Caporal vairon


Masculin Nombre de messages: 2443
Age: 52
Localisation: Drôme des Collines
Date d'inscription: 12/02/2012


Bateau/Barque: Oui
Specialité de peche: du toc vers le leurre

MessageSujet: Re: Le Silure   Mar 22 Mai 2012 - 21:35

le gaulois pêcheur a écrit:
il est clair que je ne voit pas l'interêt de mettre du silure dans des endroits comme tu le décrit

si les types veulent prendre du silure, il ya des tas d'endroits ou ils pourronts repondre a leur souhaits Wink


Je crois que c'est dans la nature humaine.....Celui qui vient de se marier avec une brune ...regarde les blondes

Effectivement , dans ce cas là , c'est une bétise

Mais il y a une chose qu'il ne faut pas oublier , , c'est que la carpe est un poisson importé qui n'est absolument pas de chez nous , et je pense que les réactions des gaulois devante les romains qui ont importé ce poisson dans nos eaux ont du etre les mêmes que celles devant le silure...............

Qui veut éradiquer les carpes ?
Qui veut éradiquer le sandre ?
Qui veut éradiquer la truite arc en ciel ?
Qui veut éradiquer le cristivomer ?
Qui veut éradiquer le saumon de fontaine ?

Nos belles (?????) rivières françaises ont la particularité d'avoir un nombre d'espèces de poisson trés réduit , en effet lors de la dernière glaciation , les glaciers en descendant vers le sud ont fait disparaitre la plupart des espèces de poissons d'eau douce qui n'ont pas pu reculer au sud car il y avait la mer et son eau salée , ce qui n'a pas été le cas plus à l'Est ou les fleuves descendent plus au sud ce qui explique que les rivières d'Europe Centrale ou de Russie ont une faune bien plus diversifiée que chez nous , ce qui veut dire aussi que nombre de niches écologiques n'étaient pas occuppées à l'extrémité de l'Europe....

Donc , on se trouve dans une situation ou des niches écologiques ne sont pas occuppées et avec des poissons parfaitement adaptées à celles ci qui vivent non loin , il était inévitable que ça se produise.

Et dans tous les cas , quand une nouvelle espèce arrive que se passe t il ?
une explosion , une prolifération des nouveaux venus...qui régresse ensuite pour arriver à une stabilité écologique du milieux...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Silure   Mer 23 Mai 2012 - 22:50

Bonsoir Fiesta26, je trouve ton commentaire intéressant, malgré le fait que je ne partage pas la même analyse. Expliques moi quelle sont les niches écologiques inexploitées? Cette notion est , selon moi, utilisée à tort et à travers pour expliquer que l'impact d'espèce exogène tel le silure est négligeable.
Peut on considérer que depuis la dernière glaciation, les biotopes des rivières de l'ESt et d'Europe Centrale ont évolués de la même manière que ceux de La France.
La productivité biologique de ces biotopes est elle la même? Peut on la comparer avec certaines de nos rivières Françaises?
Considères tu donc le silure comme une espèce indigène de nos eaux, qui reprend sa place plusieurs milliers d'années plus tard?
Est ce que les espèces exogènes ont la même dynamique de population que des espèces indigènes?

Personnellement, et ceci n'engage que moi, et je respecte le fait que certains en soient pas en accord avec moi, il faut comparer ce qui est comparable, je considère que l'impact du silure est négatif sur nos cours d'eau.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
2koko
Président Taïmen
Président Taïmen


Masculin Nombre de messages: 10870
Age: 21
Localisation: France,drôme
Date d'inscription: 01/02/2009

MessageSujet: Re: Le Silure   Jeu 24 Mai 2012 - 12:37

Il as t-il eu une étude officiel du l'impact des silures dans les cours d'eau à se jours scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
FIESTA26
Caporal vairon
Caporal vairon


Masculin Nombre de messages: 2443
Age: 52
Localisation: Drôme des Collines
Date d'inscription: 12/02/2012


Bateau/Barque: Oui
Specialité de peche: du toc vers le leurre

MessageSujet: Re: Le Silure   Ven 25 Mai 2012 - 22:57

Bonsoir

Effectivement ;, moi aussi je suis toujours prêt à débattre , du moment que l'on parle avec raison et pas avec ses sentiments

Niches écologiques vides : -super prédateur (siliure)
- gros prédateur de courant 2eme cat (Aspe)
-mangeur de plancton (carpes chinoises)

Pour ce qui est de l'absence du siliure dans nos eaux depuis des millainaires : je rappelle que mon oncle en a vu un à ses pieds en 1948 à Chateauneuf sur Isère (Drôme , France )
Que j'ai vu une coupure de presse ou un siliure 1,70 m avait été tué par les gendarmes à coup de fusil dans un ruisseau affluent de l'Isère dans les années 1930...
Le siliure n'est pas là d'hier.
Je rappelle aussi qu'un des habitats naturels du siliure est le Danube qui n'est pas un fleuve exotique , mais Européen... Et qu'il a une faune piscicole autrement plus riche , et qui n'est pas composée que de siliures.....
Le Danube , le Rhin , le Rhône , naissent tous dans une région proche.
Q'il existe aussi en Grece une espèce de silliure , qui atteint au max 150 kg ! et qui vit dans de pauvres fleuves , naturellement.

Je pense putôt que le développement du siliure est du à une combinaison de facteurs , réchauffement de l'eau + centrales nucléaires , surabondance de nouriiture , arrivée de nouveaux exemplaires en provenance de l'Est , par les canaux et par les humains ce qui a permis de renouveler le capital génétique .
J'ai bien pris une grémille du Danube à l'embouchure de la Drôme..Celle là , elle est bien venue toute seule !

Quand aux niches qui se vident de leurs occupants : disparus dans le Rhône : le saumon , l'esturgeon , en voie de disparition : l'anguille , l'apron et audessus de Valence l'alose et j'en oublie

Et n'oublions pas nos rivières à truites dont la température monte ...Pourquoi y a t il de plus en plus de chevesnes sinon ? , ce qui entraine aussi la disparition du chabot qui ne vit qu'en eau froide.
Ces rivières qui se réchauffent se jettent dans des fleuves de plus en plus chauds...Le siliure est content.
Dans un premier temps le siliure va se développer de manière exponentielle , puis , avec le temps , il va se refaire naturellement une compétition entre les individus et une adaptation au milieu.
Bon évidement , le siliure laché dans un lac de 1ere cat , c'est une annerie...avec un "c"
Pour ça , les humains sont experts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Silure   Sam 26 Mai 2012 - 14:02

FIESTA26 a écrit:
Bonsoir

Effectivement ;, moi aussi je suis toujours prêt à débattre , du moment que l'on parle avec raison et pas avec ses sentiments

Niches écologiques vides : -super prédateur (siliure)
- gros prédateur de courant 2eme cat (Aspe)
-mangeur de plancton (carpes chinoises)

Pour ce qui est de l'absence du siliure dans nos eaux depuis des millainaires : je rappelle que mon oncle en a vu un à ses pieds en 1948 à Chateauneuf sur Isère (Drôme , France )
Que j'ai vu une coupure de presse ou un siliure 1,70 m avait été tué par les gendarmes à coup de fusil dans un ruisseau affluent de l'Isère dans les années 1930...
Le siliure n'est pas là d'hier.
Je rappelle aussi qu'un des habitats naturels du siliure est le Danube qui n'est pas un fleuve exotique , mais Européen... Et qu'il a une faune piscicole autrement plus riche , et qui n'est pas composée que de siliures.....
Le Danube , le Rhin , le Rhône , naissent tous dans une région proche.
Q'il existe aussi en Grece une espèce de silliure , qui atteint au max 150 kg ! et qui vit dans de pauvres fleuves , naturellement.

Je pense putôt que le développement du siliure est du à une combinaison de facteurs , réchauffement de l'eau + centrales nucléaires , surabondance de nouriiture , arrivée de nouveaux exemplaires en provenance de l'Est , par les canaux et par les humains ce qui a permis de renouveler le capital génétique .
J'ai bien pris une grémille du Danube à l'embouchure de la Drôme..Celle là , elle est bien venue toute seule !

Quand aux niches qui se vident de leurs occupants : disparus dans le Rhône : le saumon , l'esturgeon , en voie de disparition : l'anguille , l'apron et audessus de Valence l'alose et j'en oublie

Et n'oublions pas nos rivières à truites dont la température monte ...Pourquoi y a t il de plus en plus de chevesnes sinon ? , ce qui entraine aussi la disparition du chabot qui ne vit qu'en eau froide.
Ces rivières qui se réchauffent se jettent dans des fleuves de plus en plus chauds...Le siliure est content.
Dans un premier temps le siliure va se développer de manière exponentielle , puis , avec le temps , il va se refaire naturellement une compétition entre les individus et une adaptation au milieu.
Bon évidement , le siliure laché dans un lac de 1ere cat , c'est une annerie...avec un "c"
Pour ça , les humains sont experts.

Bonjour, je pense effectivement que le silure n'est pas arrivé dans les années 70 mais bien avant. Maintenant, au regard de l'échelle de temps séparant la dernière glaciation de nos jours, l'introduction du silure est très proche.
J'aurais du te demander ce qu'était pour toi une niche écologique au préalable. Je pense que nos définitions où interprétations de cette approche des écosystèmes différent.
Je suis plus perplexe sur le fait que le silure ait pris la niche écologique vacante de super prédateur. Encore une notion qui me semble très théorique mais qui a du mal à se vérifier sur le terrain. Le brochet, de par sa taille conséquente potentielle , sa place au sein des chaines alimentaires, jouait ce rôle de super prédateur. Maintenant, sa dynamique de population est très différente de celle du brochet (potentiel de colonisation des milieux au regard du caractère sténoèce de l'animal, taux de fécondité du silure...). J
e suis d'accord avec toi, que les caractéristiques physiques et chimiques évoluent négativement et que les espèces tolérantes aux pollutions physiques et chimiques prennent le pas sur les espèces aux intervalles et optimum de survie plus faibles.On assiste à un véritable enrichissement excessif en composés azotés et phosphorés de nos cours d'eaux , le milieu est en phase d'eutrophisation. Les conséquences sont multiples et les manifestations de ce phénomène aussi. De nombreux blooms phytoplanctoniques apparaissent, ce qui de prime abord est une bonne chose, mais on constate que ce sont des micro algues aux valeurs nutritives et aux tailles de moins en moins intéressantes pour le zooplancton. Les diatomées laissent place aux flagellées qui ne sont pas aussi diverse en tailles (notamment petite) et peu intéressantes pour la vie aquatique. Ne parlons pas des milieux où les cyanobactéries (bactéries photosynthétiques) se développent. La biodiversité change vers une augmentation des espèces tolérantes aux charges organiques notamment.
Je me permets de faire un point sur la carpe chinoise (je pense que tu veux parler des carpes amour , la molitrix). Je ne suis pas sur qu'il y ait une niche écologique vacante. Elle prend la place d'autres espèces qui voient leurs effectifs chuter ; çà oui, mais ne va pas occuper une place qui n'était pas occupée et non exploitée. Pour moi c'est très différent. Elle se dévéloppe car les autres espèces trinquent d'un changement des paramètres chimiques et physiques qui modélisent la production primaire. Il y a comme je viens de l'écrire des blooms plus importants de phytoplancton, notamment sur du phyto peu assimilable parles espèces indigènes. La carpe chinois a été relachées dans le milieu par des ...ns de pisciculteurs et pseudo pêcheurs qui pensaient que c'était une excellente solution aux au contrôle des végétaux (sic). L'espèce, opportuniste se développe car les autres espèces ne retrouvent plus les conditions d'alimentation optimales. Alors oui, une place est libre mais c'est lié au problème de répartition de la bouffe et de sa composition première. Je serais d'accord avec toi sur la niche écologqiue si les autres espèces subsistaient et prospéraient. C'est une des conséquences d'une atteinte aux biotopes mais en aucun cas une prise niche écologqie laissée vacante par le reste des espèces. Je fais le même constat que toi, mais mon interprétation diffère.
Le silure lui aussi profite et accélère la chute d'effectif en populations indigènes sensibles aux pollutions.Mon avis vaut ce qu'il vaut. Encore une fois, ceci n'engage que moi et ne cherche pas à convaincre. J'apporte juste un autre point de vue. . C'est juste que l'on voit le même problème en mileu marin et que je bosse la dessus.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
FIESTA26
Caporal vairon
Caporal vairon


Masculin Nombre de messages: 2443
Age: 52
Localisation: Drôme des Collines
Date d'inscription: 12/02/2012


Bateau/Barque: Oui
Specialité de peche: du toc vers le leurre

MessageSujet: Re: Le Silure   Mar 5 Juin 2012 - 8:17

Avec un peu de retard..

Ceci n'est bien sur que mon point de vue , je ne prétend pas détenenir la vérité.

Effectivement j'aurai du commencer par

le monde étant ce qu'il est et les choses étant ce qu'elles sont.

C'est à dire , réchauffement général des rivières , pollutions, ponctions exessives de l'eau pour les activités humaines et bio diversité réduite due à la dernière glaciation.

Le siliure devrait être présent dans nos eaux , bien sur dans son aire de distribution : Rhône...Pas dans les lacs à truites ou il ne peut se reproduire.
J'insiste sur le fait que le siliure est naturellement pésent dans le Danube ; fleuve européen et que le brochet ne s'en porte pas plus mal.
Le siliure se développe car les conditions sont idéales pour lui : nourriture abondante et paramètres de températures.
Si on veut limiter le siliure il faut changer les conditions .

Quand à la carpe chinoise(AMOUR argenté Hypophthalmichthys molitrix (Valenciennes, 1844) , elle occupe une niche écologique vide : quel est le poisson indigène qui est équipé de branchies filtrantes qui lui permettent de se nourrir de plancton ?

L'autre carpe chinoise ,CARPE Amour Ctenopharyngodon idella (Valenciennes & Cuvier, 1844), mange les algues .

Il occupe aussi une niche vide car à part le hotu qui est aussi herbivore à qu fait elle concurrence ?



Ces deux poissons trouvent des conditions idéales de développement à cause de la "qualité" de nos eaux

Je cois que l'arrivée de ces poissons est due à une modification du milieu et qu'il est illusoire , tant que les choses ne changent pas de vouloir faire quelque chose , pour moi , c'est une adaptation naturelle.

Si l'on veut que les choses changent , il faut changer les parametres de base , c'est à dire rétablir le débit et la propreté de nos rivières.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
parisien37
Lieutenant truite
Lieutenant truite


Masculin Nombre de messages: 4105
Age: 37
Localisation: tours 37
Date d'inscription: 09/09/2010

MessageSujet: Re: Le Silure   Mar 5 Juin 2012 - 8:29

chez nous c est la baston autour de la peche aux silures

les pour et les contres !!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fisherman37.eklablog.com
FIESTA26
Caporal vairon
Caporal vairon


Masculin Nombre de messages: 2443
Age: 52
Localisation: Drôme des Collines
Date d'inscription: 12/02/2012


Bateau/Barque: Oui
Specialité de peche: du toc vers le leurre

MessageSujet: Re: Le Silure   Mar 5 Juin 2012 - 8:35

C'est justement ce que j'essai de dire :

pour ou contre , ça n'a pas de sens , le siliure est là et il ne va pas partir tout seul

Si on ne veut plus de siliure il faut des eaux plus froides pour qu'il ne puisse pas se reproduire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
parisien37
Lieutenant truite
Lieutenant truite


Masculin Nombre de messages: 4105
Age: 37
Localisation: tours 37
Date d'inscription: 09/09/2010

MessageSujet: Re: Le Silure   Mar 5 Juin 2012 - 8:48

www.france bleu touraine.fr

annonce du 30/05/2012

notre president de federation avec d'autres pecheurs vont repondre a la journaliste de france bleu touraine sur la peche aux silures


30/05/2012
Depuis le début du mois, les pêcheurs peuvent s'en donner à coeur joie sur la Loire ! Depuis le 1er mai en effet, un nouvel arrêté préfectoral les autorise à capturer des silures au filet. Le but est de réguler cette espèce devastatrice et même les pêcheurs amateurs s'y mettent.
Le reportage de Nathalie Deleau.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fisherman37.eklablog.com
2koko
Président Taïmen
Président Taïmen


Masculin Nombre de messages: 10870
Age: 21
Localisation: France,drôme
Date d'inscription: 01/02/2009

MessageSujet: Re: Le Silure   Mar 5 Juin 2012 - 16:49

et oui il y as des gens prêt à n'importe quoi pour pas grand chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
scorpion rouge
VIP du forum
VIP du forum


Masculin Nombre de messages: 48416
Age: 54
Localisation: 69
Date d'inscription: 10/04/2008

MessageSujet: Re: Le Silure   Mar 9 Oct 2012 - 13:11

Vu dans la dépêche :
un silure de 2m21 et 83 kg pris dans le Tarn .
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le Silure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

 Sujets similaires

-
» Silure
» tuer ou ne pas le silure !!
» Silure au lac de madine
» SORTIE SILURE
» le silure en gironde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Truite et les Carnassiers :: La pêche et les poissons :: Salmonidés et carnassiers-