Le forum des passionnés de la pêche de la Truite et des carnassiers
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Comprendre la mer pour mieux pêcher.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
KIM DU 22
Professeur du forum
Professeur du forum
KIM DU 22

Nombre de messages : 8685
Age : 69
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 04/07/2007

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMar 15 Sep 2009 - 1:25

jet: Comprendre la mer pour mieux pêcher. Aujourd'hui à 7:00 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message Supprimer ce message
Bonjour à vous


*OBSERVATION DU TEMPS.


Il est vrai, qu'il est important d'apprendre l'observation de la mer et du temps.

*Le pêcheur est attentif aux changements de temps, pour des raisons de sécurité bien sûr, mais aussi parce que le poisson est sensible à ces transitions météorologiques.
Si la cause en est entendue lorsque les effets de la houle modifient les paramètres du milieu, elle l'est moins lorsque ces changements de comportement interviennent en tout début de dépression, alors que les signes précurseurs de la dégradation se font à peine sentir.
Différents paramètres ont pu être évoqués: variation de l'intensité des rayonnements infrarouges et ultraviolets, modifications des champs magnétiques..... Le fait est que chaque variation de la direction des vents, chaque changement de pression atmosphérique ou de luminosité est perçu par les poissons et affecte directement l'appétence de nos carnassiers.


*Des interprétations basées sur le bon sens

*Le pêcheur soucieux d'exploiter ces changements de temps pourrait se satisfaire des buletins météorologiques diffusés par les médias.
Ils donnent pourtant une vision un peu <<citadine << de la météo; un soleil par ici, quelques nuages par là, mais bien peu de choses sur les pressions ou sur le régime des vents.

Il existe certes des bulletins de météorologie marine plus pointus, mais nous suggérons que ces bulletins ne restent que des appoints.
C'est par une observation attentive des paramètres du milieu que le pêcheur doit, à la façon des anciens, se forger sa conviction sur l'évolution probable du temps.
C'est ainsi que le pêcheur parviendra à développer cette intimité indispensable avec son territoire de pêche.
Les conditions de luminosité tout d'abord, constitueront un lot d'indices concordants, permettant de pronostiquer un changement de temps.
Des étoiles scintillant vivement dans la nuit, un halo autour de la lune, des rougeurs au petit matin, un arc-en-ciel ce formant avant midi, une visibilité portant loin et un trait de côté se détachant à l'horizon, ou bien encore d'un ciel d'un bleu trop bleu ou un soleil trop blanc sont autant d'encouragements à un départ de pêche, appelant néanmoins à la prudence, tant ces manifestations sont évocatrices d'une rapide dégradation du temps.

Les choses, et les êtres, même si cela prête à sourire, ont aussi quelques messages à nous délivrer.
Une odeur de suie dans l'âtre du matin, une croûte de pain moins craquante qu'à l'accoutumer, une ou deux dalles humides (toujours les mêmes dans le couloir pavé, une belette qui traverse la route, un pic-vert << qui se moque<<, une hirondelle passant au ras du sol, un martinet noir croisé en pleine mer, un pétrel tempête (oiseau marin) dans notre sillage, ou bien encore ses goélands pleurant leurs rhumatismes dans le vent naissant: autant d'indices plaidant eux aussi pour une prochaine dégradation du temps.

*Le langage des nuages.

*Cirrus.

<<Barbes de chat aux nuages annoncent de vent grand tapage<<
Nuages de haute altitude, ils se présentent sous la forme de filaments soyeux.
Ils annoncent l'arrivée d'une zone dépressionnaire.

*Cirrocumulus et altocumulus.

<<Ciel pommelé, femme fardée ne font pas de longue durée<<
Nuages de haute altitude pour les premiers et de moyenne altitude pour les seconds, ce sont les <<moutons<< caractéristiques des temps d'été.
Apparaissant au nord et disparaissant avant midi, ils présagent une belle journée.
Toujours présents dans l'après-midi, ils annoncent une dégradation du temps sous 24 heures.

*Cirrostratus.

<<Soleil cerclé, dans les 24 heures toile à rentrer.<<
Nuages de haute altitude, ils sont constitués de cristaux de glace et dessinent un halo autour du soleil et de la lune.
Ils annoncent une arrivée d'une dépression.
Le pêcheur sera attentif aux changements de comportement des poissons.

Strato-cumulus.

<<Soleil en Haubans dans le couchant, demain pluie et vents.<<
Se formant entre 2000 et 3000 m d'altitude, ils constituent les premiers contingents de la vague dépressionnaire.
Gris et blancs, ils couvrent progressivement tout le ciel.
Le pêcheur lancera face au vent.

Nimbo-stratus et status.

Pas de dicton pour ces nuages car ils n'ont plus rien à annoncer: le mauvais temps est là et bien là.
Formant une couche nuageuse uniforme, ils masquent totalement le soleil.
S'accompagnant de pluies persistantes, ce sont les nuages du coeur de la dépression.
Conditions de pêche favorables bien qu'inconfortable !

Cumulus.

<<Nuages en ballons, vents d'amont<<
D'amplitudes très variables, ils évoquent des boules de coton dont la base serait grise et le sommet tout blanc.
Caractéristiques des temps intermédiaires, ils sont appréciés des pêcheurs.

Cumulo-nimbus.

<<Quant aux nues on verra enclumes et bicornes, grand vent soufflera dans les formes;<<
Ils s'élèvent de la mer jusqu'au plus haut du ciel.
Caractéristiques des temps de traîne, ils s'accompagnent de violentes bourrasques et averses de pluie ou de grêle.
Constituant des temps difficiles à pêcher, ils réservent pourtant les plus belles surprises.

Les traînées d'avions à réaction.

Les anciens n'ont pas pu associés de dicton à ce phénomène météorologique des temps modernes.
Alors que dans un ciel froid et sec, la traînée s'efface rapidement, elle se transforme en un panache persistant dans un front chaud et humide franchissant l'arrivée d'une dépression.

voilà, j'espère que pour certains, ça vous apportera un +

kim
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22
Professeur du forum
Professeur du forum
KIM DU 22

Nombre de messages : 8685
Age : 69
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 04/07/2007

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMar 15 Sep 2009 - 2:21

Revenir en haut Aller en bas
Ankh
Photographe 2018 du forum
Photographe 2018 du forum
Ankh

Masculin Nombre de messages : 20581
Age : 37
Localisation : Sète, 34
Date d'inscription : 02/08/2009


Bateau/Barque: Non
Specialité de peche: Catch and Release...

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMar 15 Sep 2009 - 4:10

Comprendre la mer pour mieux pêcher. 1993684194

_________________
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (Blog)
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (FB)
Living The Fly Life...
Revenir en haut Aller en bas
https://ankh-fishing.blogspot.com/
pilou34
Modérateur
Modérateur
pilou34

Masculin Nombre de messages : 22429
Age : 74
Localisation : Herault Florensac Beziers
Date d'inscription : 30/05/2007


Bateau/Barque: Oui
Specialité de peche: carnassier (sandre) truites et peche en mer

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMar 15 Sep 2009 - 9:54

ah le temps Comprendre la mer pour mieux pêcher. 463332476

facteur primordial de la peche

merci kim

un parametre pour pecher tres important Comprendre la mer pour mieux pêcher. 2445825265
Revenir en haut Aller en bas
http://pilou34herault.eklablog.com/
KIM DU 22
Professeur du forum
Professeur du forum
KIM DU 22

Nombre de messages : 8685
Age : 69
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 04/07/2007

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMer 16 Sep 2009 - 2:21

Salut Pilou Comprendre la mer pour mieux pêcher. 2490691629

Avec la météo d'aujourd'hui, vaut mieux se fier aux éléments naturels, qui eux ne se trompent pas Comprendre la mer pour mieux pêcher. 3219913719

Sinon, bonne continuation, que ce soit pêche ou chasse Comprendre la mer pour mieux pêcher. 2445825265

kim
Revenir en haut Aller en bas
2koko
Modérateur guide de pêche
Modérateur guide de pêche
2koko

Masculin Nombre de messages : 13077
Age : 27
Localisation : France,drôme
Date d'inscription : 01/02/2009

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMer 16 Sep 2009 - 8:04

Comprendre la mer pour mieux pêcher. 1852495768 oui c'est vrai kim



Comprendre la mer pour mieux pêcher. 1993684194 pour les infos
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22
Professeur du forum
Professeur du forum
KIM DU 22

Nombre de messages : 8685
Age : 69
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 04/07/2007

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyVen 18 Sep 2009 - 2:25

Salut Comprendre la mer pour mieux pêcher. 2490691629

Sujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher. Aujourd'hui à 6:21 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message Supprimer ce message
Bonjour les gars Wink

Bon, je vais continuer de vous en parler de ce sujet même si cela vous paraîtra un peu complexe.

*Hypothèse de météorologie pratique.

Un réseau d'indices concordants issus d'une observation attentive de l'environnement permettra au pêcheur de pronostiquer les changements de temps souvent associé à de belle perspective de pêche.


*Régime des vents et composition halieutique.

Il est tendant d'associer dynamique halieutique et régime des vents, et il est ainsi communément admis que les vents des secteurs sud et ouest riment avec poissons mordeurs, alors que les vents du secteur nord coïncides avec des poissons plus difficiles à pêcher.
Quant aux vents d'est, certains ne veulent même pas en entendre parler tellement le poisson est alors boudeur et réfractaire aux sollicitations.
Pourtant, après quelques jours d'un temps établi, le poisson nous a toujours paru plutôt indifférent au régime des vents: sensible à un brusque
changement de temps, il reprend probablement rapidement ses habitudes.

Les vents se répartissent d'ailleurs sur la rose des vents de façon très inégale et, de fait, certains points cardinaux sont plus spécifiquement associés aux changements de temps.
Ainsi, sur les côtes de l'Atlantique et de la Manche, le vent marquera le plein sud rarement de 1 heure, cédant rapidement le pas au sud-ouest, alors qu'en période anticyclonique il pourra s'installer au nord plusieurs jours durant, alternant les risées au rythme des brises thermiques.
De même, après un coup de vent d'ouest, le vent sautera rapidement au noroît alors que les vents s'installant au nord- est sous l'effet de l'anticyclone de Sibérie auront toutes les chances d'y rester quelques jours
<< Vents de nordet durent trois, six ou neuf jours<<, disent les vieux pêcheurs.

*Hypothèse de la rose des vents.

Les comportements du poisson sont influencés par les changements de temps bien plus que par la direction des vents elle-même.
Le pêcheur s'intéressera tout particulièrement à l'arrivée des vagues dépressionnaires, rimant souvent avec boulimie et suractivité, alors que l'arrivée de conditions anticycloniques poussera le poisson à l'indolence et au repos.

à suivre, si bien entendu cela vous intéresse ?

kim
Revenir en haut Aller en bas
Ankh
Photographe 2018 du forum
Photographe 2018 du forum
Ankh

Masculin Nombre de messages : 20581
Age : 37
Localisation : Sète, 34
Date d'inscription : 02/08/2009


Bateau/Barque: Non
Specialité de peche: Catch and Release...

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyVen 18 Sep 2009 - 3:45

Comprendre la mer pour mieux pêcher. 1993684194

_________________
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (Blog)
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (FB)
Living The Fly Life...
Revenir en haut Aller en bas
https://ankh-fishing.blogspot.com/
picsou
Général saumon
Général saumon
picsou

Masculin Nombre de messages : 7549
Age : 64
Localisation : Québec Canada
Date d'inscription : 25/07/2007

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyVen 18 Sep 2009 - 7:46

Merci Kim Comprendre la mer pour mieux pêcher. 2490691629 c'est précieux toutes ces infos.
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22
Professeur du forum
Professeur du forum
KIM DU 22

Nombre de messages : 8685
Age : 69
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 04/07/2007

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMer 23 Sep 2009 - 2:26

ujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher. Aujourd'hui à 8:43 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message Supprimer ce message
Bonjour à vous Wink

Nous sommes le 23 09 09

*Chronologie d'une dépression.

Après avoir établi le pronostic sur l'évolution des conditions météorologiques,
le pêcheur devra construire une stratégie de pêche tenant compte de ces paramètres.
Avec un vent établi depuis quelques jours, il lui faudra probablement jouer la
finesse ou la sophistication, de provoquer l'attaque plutôt que la subir.
Avec une perturbation annoncée, il reviendra au contraire avec des méthodes plus basiques, l'essentiel étant de prendre contact avec le poisson,
les choses s'enchaînant d'elles-mêmes.

De ce point de vue, il sera essentiel de coller à la dépression, d'anticiper l'arrivée des premières gouttes de pluie ou la rotation des vents pour toujours se trouver sur le poste de pêche le mieux adapté au contexte du moment.
Chaque dépression à sa propre physionomie plus ou moins creuse, plus ou moins rapide, mais le déroulement en est intangible, le tout n'étant qu'une question de temps.
Intéressons-nous à la classique perturbation de la dernière semaine d'août.

*La naissance d'une dépression.

Vendredi 25 août, milieu de journée.

A quelques centaines de kilomètres de nos côtes, des masses d'air chaud remontant de la zone tropicale nord-africaine viennent se heurter à des masses d'air froid descendant du Labrador et du Groenland.
Au point de contact, et sur plusieurs dizaines de kilomètres, l'air chaud glisse sur l'air froid et s'élève comme un biseau.
Rapidement, le front thermique évolue.
Prenant la forme d'ailes de mouettes, il présente en son point d'inflexion un fort courant ascensionnel, propulsant les molécules d'air chaud vers les plus hautes couches de l'atmosphère: l'air chaud, plus léger, cède la place à l'air froid.

Cette fuite d'air crée au niveau de la mer une dépression atmosphérique de quelques millibars.
Sous l'effet de la force de Coriolis (force liée à la rotation de la terre), les courants aériens sont déviés, et ce qui aurait pu être un simple mouvement d'air se transforme en un gigantesque siphon ascensionnel.
En altitude, la baisse conjuguée des températures et des pressions amène
les particules d'eau contenue dans l'air au point de condensation, formant les premiers cirrus.
Ceux-ci repris par les vents géostrophiques (vents de très haute altitude),
sont portés vers le continent, constituant ainsi les signes avant-coureurs de la dépression.
Un pêcheur placé sur nos côtes connaît encore une situation anticyclonique
marquée par une brise du nord.
Du bord ou en bateau, il doit jouer la finesse, enchaînant sur le même poste de pêche plusieurs montages jusqu'à trouver le<< leurre du jour<<:
une couleur particulière, un effet de nage suffisent à faire la différence.

*Hypothèse du tout ou rien.

La brève période de calme accompagnant le passage des vents du secteur nord vers le secteur sud sera, suivant le cas synonyme de franche coupure de pêche, ou au contraire accompagnée d'une belle opportunité de captures, surtout lorsque cette intervention de vents intervient avec une étale de marée.

PS: comme vous constater ce sujet est assez complexe à lire par moments.

kim
Revenir en haut Aller en bas
Ankh
Photographe 2018 du forum
Photographe 2018 du forum
Ankh

Masculin Nombre de messages : 20581
Age : 37
Localisation : Sète, 34
Date d'inscription : 02/08/2009


Bateau/Barque: Non
Specialité de peche: Catch and Release...

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMer 23 Sep 2009 - 2:56

Comprendre la mer pour mieux pêcher. 1993684194 Comprendre la mer pour mieux pêcher. 3219913719

_________________
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (Blog)
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (FB)
Living The Fly Life...
Revenir en haut Aller en bas
https://ankh-fishing.blogspot.com/
scorpion rouge
VIP du forum
VIP du forum
scorpion rouge

Masculin Nombre de messages : 55713
Age : 59
Localisation : 69
Date d'inscription : 10/04/2008

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMer 23 Sep 2009 - 3:03

Merci professeur .
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 712911
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22
Professeur du forum
Professeur du forum
KIM DU 22

Nombre de messages : 8685
Age : 69
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 04/07/2007

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyJeu 24 Sep 2009 - 0:41

kim du 22




Nombre de messages: 654
Age: 59
Localisation: saint-brieuc
Date d'inscription: 05/02/2009

MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher. Aujourd'hui à 5:59 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message Supprimer ce message
Bonjour à vous Wink

Nous sommes le 24 09 09

*La perturbation s'annonce.

Samedi 26 août, tout début de journée.

Notre pêcheur assiste à une aurore spectaculaire: dans l'aube naissante, le ciel flamboyant est parcouru de barbes de chats, crinières et queues de juments.
A une centaine de kilomètres plus au large, l'aile de mouette s'est accentuée.
Prenant la forme d'un V renversé, le front progresse régulièrement vers l'est,et les masses d'air chaud emprisonnées continuent à alimenter les couches supérieures de l'atmosphère.
Sur le front oriental, les masses d'air chaud rencontrent une surface d'eau
beaucoup plus froide: il y a condensation sous forme de bruines et de crachins puis de pluie.
Déjà le poisson réagit à l'approche de la dépression: notre pêcheur à toutes les chances de trouver un poisson actif dès la première heure de la matinée.

*Hypothèse du début de dépression.

Dès les premiers vents formés, le poisson va se montrer actif, volontaire et mordeur.
Le pêcheur engagera très tôt sa prospection et, explorant toutes les configurations de terrain, il changera sa place souvent jusqu'à trouver le poisson actif.
Il négligera les subtilités de montage et, tout au plus, ajustera-t-il son train de pêche de façon à prospecter toutes les tranches d'eau.

*Le début du coup de vent.

Samedi 26 août, milieu de journée.

*Le front dépressionnaire a pris la forme d'une vague, dont les concavités seraient inversées.
Il a acquis sa vitesse de croisière qui ne devrait plus beaucoup varier et, telle la houle portant au rivage, il vient déferler sur le continent.
L'arrivée du front provoque des précipitations en abondance.
En arrière, la zone humide s'étale sur une centaine de milles et constitue le nimbo-stratus, nuage uniformément chargé de pluie.
Notre pêcheur, après avoir vu le ciel se charger progressivement, subit maintenant les assauts du vent, et les premiers crachins se font sentir.
Les vents sont passés du sud-est au sud puis rapidement au sud-ouest en fraîchissant encore.

* Hypothèse du début de coup de vent.

Le poisson est toujours actif mais les conditions de pêche sont rendues plus difficiles.
Opérant du bord, le pêcheur continuera à pêcher face au vent: les abords immédiats de la plage ou de la grêve pourraient lui réserver les plus belles
surprises.
Depuis un bateau, il continuera à pêcher le côté de l'écueil exposé au déferlement tant que les conditions de sécurité le permettront.

*Le coeur de la perturbation.

Samedi 26 août fin d'après-midi.

La mer a déchalé moins que de coutume parce que la baisse de pression
limite l'effet de descente.
A l'inverse, elle exagère l'effet de remontée et on évolue cet impact à 1 cm gagné par millibar perdu au baromètre.
Le front froid rattrape progressivement le front chaud.
Au passage du front chaud, le baromètre marque une baisse sensible pendant que les températures grimpent de 3 à 4°C en un quart d'heure.
Il pleut maintenant à grosses gouttes, et cela fait un moment que notre pêcheur a troqué son équipement léger pour un matériel un peu plus lourd.
En surf-casting, les poissons deviennent difficiles à tenir, alors qu'au lancer même les poissons à hélice et les lourds stick baits peinent à remonter au vent.
Il est temps de décrocher pour tenir enfin un lancer dos au vent à l'abri d'une pointe ou dans un rade abri.

*Hypothèse du coeur de dépression.

Les belles pêches n'interviennent que rarement pendant la séquence de fortes pluies, et la sagesse recommande de s'accorder un répit dès que la pêche face au vent n'est plus possible.
Le pêcheur évaluera la vitesse de déplacement de la perturbation: un délai
de moins de 1 heure entre les passage des vents au sud et l'arrivée des premières pluies qualifiera une perturbation à déplacement rapide permettant d'escompter la saute des vents au noroît dans les 6 à 12 heures.

voilà, bien de facteurs à suivre, et beaucoup de similitudes pour les pêcheurs d'eaux douces .

kim
Revenir en haut Aller en bas
Ankh
Photographe 2018 du forum
Photographe 2018 du forum
Ankh

Masculin Nombre de messages : 20581
Age : 37
Localisation : Sète, 34
Date d'inscription : 02/08/2009


Bateau/Barque: Non
Specialité de peche: Catch and Release...

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyJeu 24 Sep 2009 - 2:51

toujours passionnant à lire Comprendre la mer pour mieux pêcher. 3219913719




Comprendre la mer pour mieux pêcher. 1993684194 beaucoup Prof Comprendre la mer pour mieux pêcher. 3219913719

_________________
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (Blog)
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (FB)
Living The Fly Life...
Revenir en haut Aller en bas
https://ankh-fishing.blogspot.com/
KIM DU 22
Professeur du forum
Professeur du forum
KIM DU 22

Nombre de messages : 8685
Age : 69
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 04/07/2007

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMer 30 Sep 2009 - 4:51

ujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher. Aujourd'hui à 7:03 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message Supprimer ce message
Bonjours Wink

Nous sommes le 30 09 09

*L'occlusion, le temps de traîne.

*Dimanche 27 août au matin*

En fin de nuit, le font froid a rattrapé le front chaud quelque part dans le nord
de l'Allemagne: la vague dépressionnaire a fini de déferler et on parlera d'occlusion.
Le front occlus donnera de fortes précipitations pendant quelques heures encore.
Sur les côtes de l'atlantique se succèdent des éclaircies entrecoupées d'averses parfois violentes, alors que les températures ont perdu plusieurs degrés.
Le vent souffle de noroît, prenant des allures de bourrasques au passage des grains.
Les masses d'air froid arrivent sur une surface de mer nettement plus chaude.
La partie inférieure de la masse d'air ainsi réchauffée s'allège et s'élève rapidement par intermittences sous forme d'énormes bulles jusqu'à plusieurs kilomètres d'altitude pour dessiner les gigantesques cumulo- nimbus.

*Hypothèse de la saute au noroît*

A condition que les eaux ne soient pas trop chargées, le temps de traîne pourra réserver encore quelques belles sensations.
Le pêcheur opérera indifféremment face ou dos au vent.
Prospectant tous les secteurs, il donnera une priorité aux fonds de 5 à 8 m
et l'heure sera aux appâts pour les plus gros poissons.
En bateau, les têtes de roche immergées pourraient abriter quelques poissons trophées.

*Hypothèse de la saute au nord*

Si les vents de noroît passent au nord et s'y installent avec force ramassez vos lignes et filez boire un vin chaud avec les copains, les perspectives de pêche sont désormais quasi nulles et ce pour quelques heures au moins.

*La route des dépressions*

Les rivages de l'Atlantique et de la Manche sont typiquement marqués par ce climat océanique, et les dépressions hivernales se suivent parfois à un rythme tel que le front froid n'est pas encore passé qu'un nouveau front chaud s'annonce déjà.
Pour l'essentiel, ces perturbations suivent une trajectoire amenant les centres dépressionnaires à travers les îles Britanniques suivant un axe globalement parallèle à la Manche.
Il existe pourtant quelques variantes et deux d'entre elles retiendront notre attention.

*Dans une première configuration, la dépression passe nettement plus au nord, et seule les limites de la perturbation effleurent nos rivages: brumes et crachins accompagnent un vent de secteur sud et ouest sur les côtes du
Nord-Bretagne et de la Manche, alors que sur le reste de la France brille un grand soleil.
Frustrant sans doute pour les amateurs de plage mais belle aubaine pour les pêcheurs, en particulier lorsque le passage de la dépression s'accompagne un peu de houle: les poissons sont là et bien là, et la présence près des côtes des grands oiseaux océaniques (fous, fulmars et puffins) attestent de la bonne dynamique halieutique.

*Dans la deuxième configuration, la dépression, comme déviée au dernier moment par la Bretagne, oblique vers le golfe de Gascogne en se creusant
avant de traverser la France à la latitude de Bordeaux.
Cette alternative doit être identifiée au plus tôt par le pêcheur, car ces coups de vents s'accompagnent d'un clapot court redoutable, d'autant plus dangereux que le bateau devra souvent faire face au vent pour rentrer au port.
Des vents chauds en début de dépression, s'orientant progressivement au sud puis inversant subitement leur rotation pour revenir au sud-est puis à l'est, des nuages tirant vaguement sur le jaune, des oiseaux des mer anormalement discrets: autant d'indices appelant le pêcheur à la plus grande prudence.
De toute façon, les animaux n'aiment pas cette configuration et les poissons ont dès lors bien peu de chance d'être mordeurs.

*Hypothèse de rotation inversée*

En début de perturbation, des vents effectuant leur rotation dans le sens inverse des aiguilles d'une montre pour s'installer au sud-est, appelleront le pêcheur à la plus grande prudence et annonceront un coup de vent généralement sans grand intérêt du point de vue halieutique.

voilà pour aujourd'hui.

kim
Revenir en haut Aller en bas
2koko
Modérateur guide de pêche
Modérateur guide de pêche
2koko

Masculin Nombre de messages : 13077
Age : 27
Localisation : France,drôme
Date d'inscription : 01/02/2009

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMer 30 Sep 2009 - 5:56

Comprendre la mer pour mieux pêcher. 1993684194 professeur
Revenir en haut Aller en bas
Ankh
Photographe 2018 du forum
Photographe 2018 du forum
Ankh

Masculin Nombre de messages : 20581
Age : 37
Localisation : Sète, 34
Date d'inscription : 02/08/2009


Bateau/Barque: Non
Specialité de peche: Catch and Release...

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMer 30 Sep 2009 - 13:28

Comprendre la mer pour mieux pêcher. 1993684194

_________________
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (Blog)
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (FB)
Living The Fly Life...
Revenir en haut Aller en bas
https://ankh-fishing.blogspot.com/
KIM DU 22
Professeur du forum
Professeur du forum
KIM DU 22

Nombre de messages : 8685
Age : 69
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 04/07/2007

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyLun 12 Oct 2009 - 1:57

Sujet: Pêcher l'eau. Aujourd'hui à 9:50 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message Supprimer ce message Faire un rapport du message à un admin ou un modérateur Verrouiller les rapports de ce post
Bonjour la Corse.

je vais vous parler de comment pêche l'eau, un thème qui demande de l'intention et de l'attention du pêcheur en mer.

1: Ressentir le passage de l'onde des marées.
*Appréhender les changements d'état physiologiques des poissons cibles.
*Décrypter une ride à la surface de l'eau.
*Comprendre l'infiniment petit


*Les principes généraux des marées.

*Une mer qui bat la mesure.

Pas un pêcheur ne prendra le risque d'aller en mer sans préablement consulter son annuaire des marées.
Parfois, c'est une question de hauteur d'eau pour sortir du port.
Ailleurs, c'est de l'accès au site de pêche qu'il s'agit.
Mais, avant tout le pêcheur tiendra compte de la marée, parce que celle-ci rythme l'activité des poissons cibles: ici on pêchera avec la montante, là en coefficients ascendants, là encore à l'étale de basse mer, il n'est pas besoin de séjourner longtemps sur le littoral de la Manche ou de l'Atlantique pour constater le va -et-vient régulier de la marée.
Un peu plus de 6 heures de <<flot<<, la montante, suivies d'une courte période où le niveau de la mer semble retenu, comme suspendu, l'<<étale<<, et fort naturellement une période équivalente d'un peu plus de 6 heures ou le niveau descend, le <<jusant<<ou descendante, et une nouvelle étale, le tout formant un cycle immuable.
Pour le reste, une fois admis qu'il existe des marées de vives-eaux plus fortes que les autres (fort intéressant pour la pêche à pied) et qu'il suffit pour s'en assurer de jeter un coup d'oeil aux coefficients de marée sur les annuaires édités par SHOM, on aurait vite fait d'estimer que l'on en sait bien assez sur un phénomène sommes toute assez familier.

* Effets des corps célestes sur les océans.

En nous intéressant d'un peu plus prêt au phénomène, nous pourrions nous heurter à un premier paradoxe: en supposant la lune responsable des marées, comment expliquer que nous ayons deux marées par jour alors que la Lune ne fait qu'un seul passage?

Les corps célestes exercent sur leurs voisins une force d'attraction proportionnelle à leur masse, force d'attraction qui diminue avec les distances: il s'agit de la théorie de l'attraction universelle développée par Isaac Newton.
Raisonnons un instant en faisant abstraction de la Lune et considérons les forces en présence en deux points A et B situés de part et d'autre de la Terre sur l'axe de son orbite autour du Soleil.
Le point O, centre de la Tere, subit l'expression de deux forces contradictoires, attraction exercée par le Soleil, et force centrifuge liée à la rotation de la Terre sur un orbite.
Les deux forces s'équilibrent, car l'orbite de la Terre est stable autour du Soleil.
Si cela n'avait pas été le cas, la Terre aurait été éjectée de son orbite ou se serait <<écrasée<< sur le Soleil.

Au point A, situé près du Soleil, la force d'attraction est plus forte que la force centrifuge.
Sous l'effet de l'attraction solaire, la surface des océans se soulève au passage du Soleil au Zénith du point A.
Au même moment, au point B, c'est la force centrifuge qui est la plus forte.
Cette force est d'ailleurs équivalente en puissance à la force d'attraction s'exprimant au point A: c'est la conséquence de la stabilité de l'orbite de la Terre autour du Soleil.
Au point B , la surface de l'océan se soulève dans les mêmes proportions qu'au point A.
Nous avons bien dans la théorie deux marées par jour, mais des marées qui seraient marquées par le passage du Soleil.
Introduisons maintenant la Lune dans notre système solaire.
Les choses se compliquent: la force d'attraction exercée par la Lune est 2,17 fois plus forte que celle exercée par le Soleil.
En effet si la Lune est plus petite, elle est aussi beaucoup plus proche et le rapport distance/masse lui est favorable.
Les forces d'attraction de ces deux corps célestes vont se combiner dans des proportions variables suivant que Lune, Terre et Soleil sont alignés ou non.

à suivre:

kim
Revenir en haut Aller en bas
Ankh
Photographe 2018 du forum
Photographe 2018 du forum
Ankh

Masculin Nombre de messages : 20581
Age : 37
Localisation : Sète, 34
Date d'inscription : 02/08/2009


Bateau/Barque: Non
Specialité de peche: Catch and Release...

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyLun 12 Oct 2009 - 2:12

Encore un fois merci prof Comprendre la mer pour mieux pêcher. 3219913719

_________________
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (Blog)
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (FB)
Living The Fly Life...
Revenir en haut Aller en bas
https://ankh-fishing.blogspot.com/
KIM DU 22
Professeur du forum
Professeur du forum
KIM DU 22

Nombre de messages : 8685
Age : 69
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 04/07/2007

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyJeu 15 Oct 2009 - 0:01

Répondre en citant Editer/Supprimer ce message Supprimer ce message
Bonjour à vous Wink

Nous sommes le 15 10 09


Désolé que ce ne soit schématisé.

*Hypothèse du rythme lunaire.

*Lune et Soleil conjuguent leurs efforts pour imprimer aux marées un rythme immuable de vingt-huit jours.

*Nouvelles lunes: Soleil, Lune et Terre sont alignés; les forces d'attraction se conjuguent.
Le renflement dû à la Lune s'additionne à celui dû au Soleil.
Nous sommes en vive-eau: la mer monte particulièrement haut et descend particulièrement bas.

*Premier quartier: Soleil, Lune et Terre forment un angle droit; les forces d'attraction de la Lune et du Soleil s'exercent sous un angle différent.
L'effet de la lune est contrarier par l'effet du Soleil.
Les pleines mers montent moins car elles ne bénéficient que de l'attraction de la Lune.
Les basses mers descendent moins car la dépression est limitée par l'effet de l'attraction du Soleil.

*Pleine lune: Soleil, Terre et Lune sont de nouveaux alignés; les forces ce combinent dans les mêmes proportions que lors de la nouvelle Lune (les forces d'attraction s'expriment en effet de façon symétrique de part et d'autre de la Terre).
Le marnage est important: c'est encore une vive-eau.

*Dernier quartier: Soleil, Terre et Lune forment à nouveau un angle droit; les forces se contrarient peu et descend peu.
Nous sommes à nouveau en morte-eau.

*Un décalage journalier*

*Pendant que la terre tourne sur elle- même en 24 heures, la Lune tourne autour de la Terre pour faire un tour complet en un mois.
Avant que nous retrouvions les planètes dans le même alignement, il se sera écoulé 24 heures et 50 minutes.

*Hypothèse du jour lunaire*

Le jour lunaire est un peu plus long que le jour solaire.
Pour évaluer l'heure de la marée, le pêcheur retiendra que le temps moyen théorique entre la basse mer et la pleine mer est de 6 heures 12 minutes et 30 secondes.

*çA ne tourne pas rond*

Resterait à expliquer pourquoi certaines vives-eaux sont plus fortes que les autres.
On aurait pu invoquer l'attraction de planètes secondaires comme Vénus et Jupiter, mais l'attraction de ces planètes, bien qu'effective, est trop faible pour expliquer ces variations.
En fait, tout simplement ça tourne pas rond !
Prenons le cas de l'orbite lunaire: cette orbite n'est pas circulaire mais prend la forme d'une ellipse, dont la Terre serait l'un des foyers.
Par voie de conséquence, lorsque la Lune est au plus prêt de la Terre (périgée), l'attraction est plus forte,alors que dans sa position la plus éloignée (apogée), l'attraction est estompée.

La terre elle-même parcourt une orbite elliptique du Soleil.
L'attraction est donc à certains moments plus fortes (périhélie) aux alentours du 3 janvier) et d'autres moments plus faible (aphélie) aux environs du 3 juillet).
Mais, plus encore, la Terre bascule sur son axe et offre pendant six mois sont hémisphère Nord à un rayonnement plus intense du Soleil, puis son hémisphère Sud six mois plus tard, provoquant ainsi l'alternance des saisons.
L'attraction du Soleil est la plus forte dans l'intervalle, lorsque le Soleil est dans le plan de l'équateur (plan de l'écliptique), c'est à dire aux équinoxes.
Au mois de mars et de septembre, les vives-eaux sont ainsi plus fortes et les mortes-eaux plus faibles.
Nous venons d'évoquer trois motifs de variations, mais il en existe une multitude, correspondant chaque fois à des modifications dans la position des corps célestes les uns vis-à-vis des autres.
Toutes ces variations du bel ordonnancement des astres sont périodiques, et les scientifiques distinguent des rythmes semi-diurnes, diurnes mensuels, annuels, mais aussi des cycles sur 8,8 ans, 18 ans et même sur
41 000 ans !
Nul besoin pour le pêcheur de maîtriser ces variations, et il pourra fort heureusement se satisfaire des prédictions du SHOM, qui intègre dans ses calculs plus d'une centaine de paramètres.

*Hypothèse du déterminisme des marées*

Les marées se succèdent avec des intensités variables, et le niveau d'activité des poissons est largement influencé par ses rythmes.
Le pêcheur exploitera utilement les annuaires de prédiction du SHOM, identifiant en particulier les marées d'équinoxes correspondant généralement à une période d'intense activité halieutique.

PS: je sais c'est très complexe, mais la pêche par elle même n'est-elle pas basée par des calculs que le pêcheur doit faire?

kim
Revenir en haut Aller en bas
Ankh
Photographe 2018 du forum
Photographe 2018 du forum
Ankh

Masculin Nombre de messages : 20581
Age : 37
Localisation : Sète, 34
Date d'inscription : 02/08/2009


Bateau/Barque: Non
Specialité de peche: Catch and Release...

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyJeu 15 Oct 2009 - 0:38

Comprendre la mer pour mieux pêcher. 1993684194

_________________
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (Blog)
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (FB)
Living The Fly Life...
Revenir en haut Aller en bas
https://ankh-fishing.blogspot.com/
KIM DU 22
Professeur du forum
Professeur du forum
KIM DU 22

Nombre de messages : 8685
Age : 69
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 04/07/2007

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMer 21 Oct 2009 - 0:19

ujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher. Aujourd'hui à 6:22 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message Supprimer ce message
Bonjour à vous Wink

Nous sommes le 21 10 09

*Pêcher les lignes d'eau*es

.Les côtes de l'Ancien Continent concentrent entre le nord de la Norvège et le sud de l'Espagne près de 10/% de l'énergie des marées du globe.
Le pêcheur en tiendra compte pour élaborer une stratégie basée sur les mouvements de l'eau.
Pêchant aux leurres de surface aux abords d'une roche émergée ou d'une balise exposée à l'onde de marée, nous verrons se former, à l'aval de l'obstacle, une zone de turbulences, largement conditionnée par la force Coriolis.

*Hypothèse de turbulences.
Le pêcheur s'intéressera aux tourbillons apparaissant aux abords des obstacles à la propagation de l'onde de marée.
Il recherchera les poissons à la marge de ces turbulences, explorant méthodiquement les abords du phénomène.

*Coriolis.

Il fallait à Gaspard Gustave de Coriolis (1792-1843) une certaine perspicacité pour découvrir que les tourbillons s'enroulaient toujours de la même manière, et que le sens s'en inversait en changeant d'hémisphère.
La cause en est à rechercher dans la rotation de la terre, et si ces phénomènes nous sont peu visibles, ils conditionnent largement là dynamique des fluides à l'échelle des océans.

Imaginons un manège tournant dans le sens dans le sens inverse des aiguilles d'une montre et supposons que du point A, situé au centre, je veuille lancer une balle à mon ami, situé, lui, en B, à la circonférence du manège.
Bien qu'ayant exercé mon tir avec application, j'ai toutes les chances de rater ma cible, car durant l'intervalle de temps nécessaire à ce que la balle accomplisse le parcours, mon ami situé à l'origine en B aura atteint la position en B'située légèrement à ma gauche.
En imaginant que notre vue ne porte pas à l'extérieur du manège et que le mouvement soit suffisamment lent, nous pourrions même avoir l'impression que ce n'est pas lui qui a bougé mais bien que le mouvement de la balle s'est infléchi vers la droite.
Le mouvement du manège, vous l'aurez compris, correspond à la rotation de la terre autour de l'axe matérialisé par les pôles, et que nous retiendrons que dans l'hémisphère Nord, un pêcheur se plaçant dans le sens du courant verra les flux imperceptiblement déviés sur la droite.
Vous noterez, et la remarque est d'importance, que la force ne trouve à s'exprimer que par rapport à des mouvement existants, et notre balle n'aurait nullement subi l'influence de Coriolis si elle était restée sans mouvement au point A.
La force de Coriolis est omniprésente dans l'environnement marin: derrière une pile de pont, une roche battue par le courant, mais aussi à la sortie d'un fleuve ou encore à l'échelle océanique dans les turbulences sans lesquelles le Gulf Stream ne serait qu'un flux tempéré de quelques centaines de mètres de large au milieu d'un océan à 8 ou 10 degrés.

*Le poisson se tiendra que très rarement dans la zone de turbulences, mais au contraire tout près, dans la zone de calme, prêt à fondre sur l'alevin emporté bien malgré lui dans cette ronde infernale.
Lieu jaune, chinchard ou aiguillette affectionnent ces configurations de courant, mais le maître incontesté en est le bar, un instant immobile, le nez sans le courant, l'instant d'après fondant sur sa proie tel l'éclair.

*Nous prospecterons en priorité trois secteurs: le bourrelet se formant juste à l'amont de l'obstacle, les filets d'eau se formant de part et d'autre de celui-ci, et le dever immédiat de l'écueil.
Les meilleurs emplacements en seront les filets d'eau, les poissons s'y tenant rangés le nez au courant, à la limite exacte de cisaillement des eaux en déplacement.
Côté amont, nous trouverons les plus petits poissons alors que le dévers réservera régulièrement les plus belles surprises.
Le bateau pourra se placer à l'occasion dans la zone de turbulences sans risque de déranger le poisson, mais le plus souvent il restera en dehors du dispositif, enchaînant les dérives sans jamais passer dans les filets d'eau.

kim.
Revenir en haut Aller en bas
Ankh
Photographe 2018 du forum
Photographe 2018 du forum
Ankh

Masculin Nombre de messages : 20581
Age : 37
Localisation : Sète, 34
Date d'inscription : 02/08/2009


Bateau/Barque: Non
Specialité de peche: Catch and Release...

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMer 21 Oct 2009 - 0:57

Merci Comprendre la mer pour mieux pêcher. 3219913719

_________________
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (Blog)
Comprendre la mer pour mieux pêcher. 51147355 Ankh.Fishing (FB)
Living The Fly Life...
Revenir en haut Aller en bas
https://ankh-fishing.blogspot.com/
scorpion rouge
VIP du forum
VIP du forum
scorpion rouge

Masculin Nombre de messages : 55713
Age : 59
Localisation : 69
Date d'inscription : 10/04/2008

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMer 21 Oct 2009 - 1:22

Génial , j'ai appris plein de choses , merci professeur .
Comprendre la mer pour mieux pêcher. Icon_wink
Revenir en haut Aller en bas
KIM DU 22
Professeur du forum
Professeur du forum
KIM DU 22

Nombre de messages : 8685
Age : 69
Localisation : Saint- Brieuc
Date d'inscription : 04/07/2007

Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. EmptyMar 27 Oct 2009 - 0:42

Sujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher. Aujourd'hui à 7:34 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message Supprimer ce message
Bonjour à vous Wink

Nous sommes le 27 10 09

*Les apports de la théorie dynamique*

Une fois qu'il aurait assimilé les principes de l'attraction universelle, le pêcheur serait bien tenté de rester à ses poissons, laissant les dernières subtilités scientifiques aux gens dont c'est le seul métier.
A y regarder de plus près, notre pêcheur pourrait pourtant se heurter à un nouveau pied de nez à l'intelligence: quand la mer est haute à Brest, elle est basse à Boulogne!
Six heures de décalage, alors qu'il faut moins d'une heure à la Lune pour parcourir, sur son orbite, la distance entre ces deux villes.
Il y a de quoi remettre en cause nos belles assurances.

*Hypothèse du décalage des marées*

Les heures des marées varient considérablement tout au long du littoral français et, alors que les écarts sur une portion de littoral comprise entre Saint-Jean-de-Luz et la pointe de la Bretagne sont insignifiants, ils prennent une ampleur insoupçonnée en Manche pour atteindre près de 6 heures entre Brest et Boulogne

S'attelant à ces supposées incohérences, le pêcheur pourrait bien constater que la mer est pleine à Brest avant de l'être à Boulogne, ce qui contraste encore avec l'hypothèse de l'attraction lunaire.
Supposons maintenant que la progression de la marée corresponde à la progression d'une onde dans l'océan, onde qui se déplacerait dans la Manche du sud-ouest vers le nord-est à une vitesse lui permettant de parcourir la distance de Brest à Boulogne en 6 heures.
Lorsque nous jetons une pierre au milieu d'une mare parfaitement circulaire, l'onde principale provoquée par l'impacte arrive bien au même moment en tout point du rivage.
Si, au lieu de cela, notre mare a un contour complexe et si, en plus, sa surface est encombrée d'obstacles, nous constaterons que l'onde se propage de sa façon quelques peu désordonnée, mais suivant une logique
immuable; plusieurs pierres jetées au même endroit produiront les mêmes effets de décalage dans l'arrivée des ondes au rivage.

*Phénomènes oscillatoires*

Imaginons deux enfants jouant à la balançoire, celui resté au sol aurait besoin d'une force surhumaine pour propulser en un seul mouvement son compère à 2 m du sol. Pourtant la force d'impulsions modestes et répétées, il y parvient s'en trop de difficultés.
La Lune et le Soleil agissent ainsi et à la force d'exprimer leurs forces d'attraction avec une régularité de métronome, ils impriment à la surface des océans des mouvements concentriques mettant en mouvement des masses d'eau considérables.

La réalité est toute proche et l'expression répétée des forces d'attraction de la Lune et du Soleil à intervalle régulier sur la surface des océans va provoquer un phénomène oscillatoire amenant la surface de l'eau à se surélever périodiquement suivant des ondes concentriques se propageant du centre vers le pourtour des océans.
Ces ondes rayonnent à partir du point amphidromiques (du grec amphidrome, <<champ de courses<<) où la variation du niveau des eaux est nulle.
On connaissait un de ces points en mer du Nord et la théorie permettra d'en découvrir trois autres en Atlantique: l'un près des îles Féroé, un autre au sud du Groenland et le dernier près des Antilles.
Le décalage de trois jours constaté sur nos côtes en l'alignement des astres et le maximum des coefficients de marée correspond bien au délai nécessaire à l'onde pour parcourir la moitié de l'océan.

*Hypothèse de l'onde de marée*

Pour un être vivant au fond des océans, le phénomène des marées s'exprime sous la forme d'une onde périodique, traversant les océans du centre vers la périphérie, et provoquant sur son passage une modification sensible des paramètres du milieu.
Le pêcheur initié, au lieu de voir dans le phénomène des marées une simple variation du niveau des eaux, s'attachera à identifier les modifications subtiles de l'environnement associées au passage de l'onde de marée.

kim
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty
MessageSujet: Re: Comprendre la mer pour mieux pêcher.   Comprendre la mer pour mieux pêcher. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Comprendre la mer pour mieux pêcher.
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comprendre la mer pour mieux pêcher.
» Pour les fans de PVA
» Puces persos pas cher ???
» Conseil montage pour session
» Question: base du mix pour bouillettes maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Truite et les Carnassiers :: La pêche et les poissons :: Le monde halieutique-
Sauter vers: